Crise Google Doc

Sur twitter ces jours ci est apparu une pseudo crise lié à Google Doc devenu innacessible à un certain nombre d'utilistateurs et notamment des journalistes. Forcément avec ce genre d'évenement certains en ont profité pour se moquer des journalistes et de pointer du doigt leur pratique. Aussi bonne puisse paraître cette idée, elle me semble fortement contre productive. Il faut cependant éduquer et les aider à comprendre la problématique et comment ils pourraient améliorer la situation.

Ce qui est ressorti de différents échange et retour suite aux remarques libristes aux journalistes, c'est que Google Docs est ergonomique et pratique et qu'ils n'ont pas de solution interne.

Ce genre de choses du coup me choque sur plusieurs points et je vais essayer d'expliquer les différents axes.

Souveraineté des données

Pourquoi ces journalistes utilisent Google Docs? C'est à priori lié à l'ergonomie du service et son côté clef en main. Que se passe-t-il quand ce service a une panne ou décide de vous bloquer unilatéralement? C'est un peu ça le fond du problème. Vous n'êtes pas propriétaire de ces données. En effet, la société au travers de ces outils vous laisse un accès à vos données mais si elle juge que ces données sont contraire à sa politique, le gêne ou gêne des associés, peut vous bloquer cet accès. Même s'il s'agit de vos données, de vos documents seul un accès vous en est donné à un instant T. Quand ce service appartient à une société étrangère, on peut se poser la question de la partialité de ces blocages. Que se passerait il si j'écrivais un article concernant cette société, concernant des pratiques qu'elle aurait ou concernant le gouvernement de l'état dans lequel elle est installé? Peut être essayerait elle de m'influencer, de me ralentir,... Peut être ne ferait elle rien. Mais on se doit d'avoir le doute, en effet cette société à des intérêts économique à défendre qui sont peut être contraire aux votres. Elle ne fourni pas ce service pour votre bien, elle le fourni car elle peut en tirer de l'argent. Si ce n'était pas le cas ce service aurait fermé depuis longtemps. Et si vous croyez que vous êtes noyé dans la masse dites vous qu'il est très facile de remonter à vous grâce à l'ensemble de vos données. N'oubliez pas que leur coeur de métier à l'origine c'est d'indéxer des contenus et de fournir un moyen de les classer.

Alternatives moche/pas ergonomique/pas hébergé

Du coup vient ensuite la question des alternatives pointées par les libristes et rejetées aussi sec par ces journalistes du fait que c'est pas ergonomique, qu'ils ne sont pas adminsys et que finalement c'est quand même plus pratique Google Docs. Les alternatives libre genre framapad (Etherpad ou autre) ne sont pas ergonomique à leur yeux. C'est bien possible que ce soit moins sexy que ce que fourni Google. Que font encore ces libristes avec ces interfaces moches, pas pratique? Ils n'ont toujours pas compris que ça faisait fuir les utilisateurs et que s'ils veulent concurrencer Google ils ont encore du boulot? Vous inquiétez pas pour nous on le sait mais il faut reconnaître plusieurs réalité aux développement de logiciel libre. Premièrement, on a pas les moyens de Google, la plupart des logiciels libre sont développés sur le temps libre de leur créateur (souvent seul pendant longtemps voir tout le temps) et non pas 40h/semaine par une dizaine d'employés. Du coup, quand on a un temps limité et du coup une motivation limité (bosser le soir/weekend même sur un projet motivant n'est pas toujours facile et aussi motivant chaque soir). Cette réalité fait que l'on se concentre (peut être à tort) sur les fonctionnalités plutôt que sur le design. Souvent en tant que développeur la motivation tiens plutôt sur l'aspect technique qui nous stimule que sur le design. Oui on a des progrès à faire, mais n'hesitez pas à venir faire vos retour constructif, proposer vos idées,... Deuxièmement, vos solutions nécessite un serveur, un adminsys et nous c'est pas notre boulot. Oui, je comprend tout à fait que ce soit pas votre boulot, mais c'est celui de votre société de vous fournir les outils pour faire votre boulot efficacement. Si vous avez besoin d'un service, c'est à eux de le mettre en place ou de trouver des solutions pour le mettre en place. Vos email avec vos sources passe aussi par Gmail? Si c'est le cas, je trouve ça plus qu'inquiétant pour la confidentialité de vos échanges et de vos sources! Si vos services n'ont pas les moyens d'héberger un tel service, dites vous que pour nous c'est pareil. Développer un service, l'utiliser pour nous et l'administrer pour des centaines/milliers d'utilisateurs n'est pas du tout la même chose (Demandez à Framasoft) Et nous n'avons pas les moyens de Google. Êtes vous prêt à payer pour un tel service, si non, on ira pas loin. Google est gratuit parce qu'il se sert de vos données. Si à contrario, on arrive à fournir le même service sans cette utilisation de vos données, il faut encore trouver de quoi payer le/les adminsys en charge du service, les serveurs, le développement d'évolution et les corrections de bug.

Comment améliorer la situation

Venez contribuez! Ces projets ne vous correspondent pas, ils ont des lacunes qui vous empêche de bosser mais il suffirait de peu pour que ça soit mieux? Dites leur! Il n'y a rien de plus frustrant que de voir des utilisateurs se plaindre d'un logiciel/service sans dire ce qui les dérange dans l'outils, en quoi il ne correspond pas à ces besoins,... Nous ne sommes pas devin, ce qui nous convient à nous, peut ne pas vous convenir mais si vous restez dans votre coin en disant juste "Ça marche pas", "C'est nul, je peux pas faire ce que je veux", "Je trouve pas comment faire ça",... on avancera pas. On a beau mettre des tests en place, prévoir beaucoup de chose au cours du développement, on est pas à l'abri d'un bug. Comme lorsque vous voyez un feu, vous appelez les pompiers, si vous voyez un bug, dites le nous. Ne vous dites surtout pas: "Quelqu'un à déjà dû leur dire", c'est jamais le cas et dans le pire des cas, on se dit qu'il concerne plusieurs personnes et qu'il est donc plus important que ce qu'on a pu supposé au départ. Si le logiciel marche bien et convient à votre besoin dîtes le. Il est grand temps d'arrêter de faire des retours aux gens uniquement quand vous vous plaignez d'un soucis. Si ça marche dites le aussi, c'est gratifiant, on sait que notre boulot marche et est apprécié. Si en plus, vous nous avez fait des bons retours et que vous rencontrez un bug, on aura tendance à s'intéresser plus rapidement à votre problème, vous êtes un utilisateur satisfait, il ne faudrait pas que ça change.

En résumé

Posez vous les questions suivante:

  • Est ce que la propriété de mes données importe?
  • Est ce que je suis prêt à sacrifier un peu d'ergonomie pour conserver ce contrôle sur mes données?
  • Est ce que je suis prêt à payer pour ce service?
  • Est ce que je suis prêt à contribuer pour obtenir le service qui convient à mes besoins?
  • Est ce que je suis prêt à donner un peu de mon temps pour aider (traduction, doc d'utilisation, retour constructif,...)?

Si vous répondez non à l'ensemble de ces questions, restez chez Google et revenez ici à la prochaine "panne" ou "banissement fortuit" de leur service et reposez vous alors de nouveau ces questions. Nous, libriste pendant ce temps là, on va continuer à développer des solutions, à essayer de les rendre ergonomique, plus utile à votre besoin/à nos besoin. Mais ça, ça ne peut fonctionner que si vous nous aider aussi. Il est plus que temps que d'unir nos force et de contribuez ensemble. Aller voir Contributopia. On ne pourra pas rendre le monde meilleur en restant chacun dans son coin et en râlant sur ce que l'autre ne fait pas sans qu'on sache réellement ce qu'il fait et ce qu'il a besoin.